« Seanergy est une chance pour nos entreprises »

17 Sep 2021
Industrie

Deux nouveaux visages ont rejoint l’équipe de Neopolia au premier semestre : Marine Manceau et Lucas Bryk travaillent en binôme pour accompagner les entreprises ligériennes dans leurs projets, avec un seul et même objectif : développer la filière EMR en Pays de la Loire et apporter des courants d’affaires supplémentaires aux membres du réseau notamment en les aidant à se diversifier. Interview croisée.

Pouvez-vous vous présenter ?

Marine Manceau : « Je viens du tourisme, secteur dans lequel j’ai occupé des fonctions variées allant de l’accueil à la direction de structures J’ai rejoint l’équipe de Neopolia au printemps dernier en tant que chef de projets. Je suis en charge plus spécifiquement de l’animation et de la coordination de projets au sein des deux business clusters : Énergies (nucléaire, hydrogène, oil and gaz) et Eolien off-shore & EMR. » 

Lucas Bryk : « J’ai intégré Neopolia en février. Après avoir assuré des fonctions de chef de produit et de projets à l’international dans l’industrie, je suis chargé du développement commercial. Concrètement, je vais à la rencontre des donneurs d’ordre pour identifier leurs besoins, et présenter et valoriser les compétences des membres du réseau dans la perspective de nouveaux marchés de sous-traitance notamment collaborative. L’objectif : développer la filière EMR en Pays de la Loire et permettre aux membres de diversifier leur activité. »

Quels sont les enjeux de vos missions ?

B.: « L’enjeu principal est de nous assurer que les entreprises ligériennes bénéficient des opportunités découlant des projets en cours au large de nos côtes, comme le parc éolien de Saint-Nazaire, mais aussi plus largement des autres parcs français. Notre implantation locale est un gage de praticité pour les donneurs d’ordre. De plus, beaucoup de nos entreprises sont anglophones et disposent de références sur les projets d éolien en mer. »

M.: « Les perspectives sont encourageantes. Sur les 240 entreprises du réseau, une centaine d’entreprises du cluster EMR travaillent déjà en direct ou en sous-traitance sur des projets éolien offshore. De grands donneurs d’ordre, comme GE, ont construit des usines à Saint-Nazaire pour leurs projets en France et à l’étranger pour lesquels ils ont l’intention de continuer à travailler en local parce qu’il y a ici un vrai savoir-faire.

On peut espérer aussi que les entreprises locales seront sollicitées pour la maintenance du parc de Saint-Nazaire, mais aussi des parcs en Bretagne Sud et entre les îles d’Yeu et Noirmoutier. »

: « Nous souhaitons mettre en avant nos membres sur la phase de développement, mais également d’opérations et de maintenance de ces parcs qui ont une durée de vie escomptée de 25 ans. Ce sont de vraies opportunités pour nos entreprises, notre rôle est de positionner ces dernières durablement chez les donneurs d’ordre. »

Comment serez-vous présents à Seanergy ?

M.: « La tenue de Seanergy à Nantes est une chance pour les entreprises que Neopolia souhaite mettre à profit. Nous serons donc présents avec une dizaine de co-exposants sur le pavillon des Pays de la Loire. Et en amont du salon, nous organiserons des visites techniques dans des entreprises sous-traitantes comme l’industriel CNI. »

B.: « Le mercredi 22 septembre à 14 h, nous ferons un pitch sur l’accompagnement des industriels dans leurs projets éoliens offshore par Neopolia (Les compétences de 240 entreprises au service de vos projets industriels : la force de notre réseau). Je précise que les opportunités qu’offre le secteur des EMR en France et en Europe vont au-delà du cluster EMR de Neopolia, et concernent les entreprises de nos clusters Neopolia Énergie et Marine par exemple, Beaucoup de besoins transversaux aux EMR existent. En résumé, nous allons identifier les opportunités dans lesquels nous conjuguons les compétences de nos membres. »